Derniers commentaires

je ne sais pas pourquoi il ...

17/06/2016 @ 15:53:17
par Admin


Maha Azouz fait preuve d'un talent ...

04/03/2014 @ 18:06:53
par Admin


Cher Abdelmajid, je viens de découvrir ...

02/01/2008 @ 21:39:40
par Casper


Bravo, Très belle carrière en devenir. Une ...

13/11/2007 @ 16:10:34
par mara


bs monsieur, chui ton éleve. je vx ...

31/10/2007 @ 20:34:53
par mrabet souhir


Calendrier

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteurs: 2

rss Syndication

Liens

    SOUS LE SOLEIL


    Le pastoureau ne s’arrêtait pas de nous dévisager alors qu’insidieusement  il s’occupait de ses bêtes. 

    Je compris qu’il n’avait d’yeux que pour la seule jeune et belle femme présente. Il suivait sans
    doute ses mouvements quand elle lança son chapeau de paille, défit son foulard,
    secoua la tête, jeta derrière sa crinière sombre et dense, se rafraichit langoureusement
    le visage, le cou jusqu’à l’isthme  entre les seins, les bras jusqu’aux
    profondeurs des aisselles, les jambes jusqu’ au- delà des genoux. Il était sans
    doute émerveillé d’être témoin de cette scène du monde  intime d’une dame émancipée des contraintes
    campagnardes où la femme est tenue s’envelopper de mille couches d’étoffe,
    abasourdi  par cette peau éclatante et
    immaculée que, ni les accidents de la route ni l’errance sous l’ardeur du
    soleil ne  parvinrent à altérer. 

    Revenu, mon père prit un paillasson de jonc dans le paquetage, étala   dessus un kilim et nous nous assîmes. 

     Le petit Farid s’étendit  et sombra dans un sommeil profond. Quant àmoi, j’attendais ce moment le cœur battant.

     Ma mère prit Farida dans ses brasen lui couvrant le visage de bisous et en blésant les quelques mots que la

    petite prononçait. Elle s’assit, scruta les environs et vit le berger. Son
    regard s’y attarda le temps d’un frisson d’ailes. Puis elle lui tourna le dos, interpella
    mon père,  lui fit signe discret.

     Il s’avança, s’accroupit,   déboutonna sa chemise qui déjà contenait mal
    sa poitrine, défit  de gestes mesurés le corsage,puis,  religieusement,  introduit les deux 

    mains et dévoila simultanémentune paire de seins purs, ronds et fermes aux auréoles claires. 

    Tous deux seregardaient dans les yeux, tout bas, communiquaient des ambigüités et des
    susurrements inaudibles. L’ombre qui nous couvrait, tissée de gros fils
    grossiers,  laissait pénétrer des essaimsde pièces de lumière que le vent vagabond et voyeur faisait  danser

     sur la blancheur de la peau de ma mère.Les pièces lumineuses voltigeaient dans l’espace puis 

    revenaient  s’y poser dans un bourdonnement qu’il me
    sembla entendre. Le bien- fondé de cet acte religieux de mon père était d’abord
    apporter de l’aide  à une  maman qui arrivait mal à s’occuper de son
    enfant, puis  c’était une réponse à
    l’exigence de bébé   qui avait la manie de téter une mamelle et de
    ses petits doigts titiller l’autre et malaxer le nichon soyeux de maman. Ma mère
    s’adonnait à ce fantasme excentrique  tant par amour que par crainte d’entendre  la petite gémir et pleurnicher. Aussi s’y
    adonnait-elle par plaisir de se sentir palpée tant par les doigts satinés de  sa petite fille que par d’autres doigts qui
    le  sont beaucoup moins. Pourquoi m’eut-elle alors repoussé  sèchement quand
    un jour je lui proposai le même service en l’absence du paternel ? A voir mon
    déprime, elle s’excusa en m’embrassantsur la joue et en me serrant dans ses bras :

    -     Tes mains sont trop petites pour contenir mes seins.

    Mes bras lui serrèrenténergiquement la taille au point où  dit : Aie ! En essayant de desserrermon étreinte.


    Admin · 1155 vues · 1 commentaire
    17 Jun 2016. 15:45:58

    Lien permanent vers l'article complet

    http://abdelmajid-youcef.sosblog.fr/Premier-blog-b1/SOUS-LE-SOLEIL-b1-p54.htm

    Commentaires

    Commentaire de: Admin [ Membre ] Site web
    je ne sais pas pourquoi il y tant de difficultés
    à faire une bonne mise en page dans le blog.
       17/06/2016 @ 15:53:17

    Laisser un commentaire

    Statut des nouveaux commentaires: Publié





    Votre URL sera affichée.


    Veuillez entrer le code contenu dans les images


    Texte du commentaire

    Options
       (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)